Taxe d’habitation et Taxe foncière

Bien qu’il s’agisse des impositions concernant la propriété, la taxe d’habitation et taxe foncière sont bien différente l’une de l’autre. La taxe d’habitation est perçue sur toute personne disposant d’une habitation meublée et sera encaissée par la commune où se situe le bien en question. Elle contribue au financement des services rendus aux habitants et des équipements collectifs. Elle est alors calculée selon un forfait défini par les conditions locatives de 1970 pour tenir compte de l’évolution des loyers avec la valeur locative cadastrale qui sera périodiquement revalorisée. Cette valeur cadastrale sera ensuite pondérée par la situation familiale et les revenues pour donner la valeur locative nette. Les services fiscaux appliquent à la valeur locative nette les taux d’imposition votés par les collectivités locales pour fixer le montant de la taxe d’habitation. Par ailleurs, on peut prétendre à une exonération de taxe d’habitation sur la résidence principale sous certaines conditions. La taxe foncière quant à elle, est prévue par les articles 1380 et peut concerner les propriétés bâties ou non bâties. Autrement dit, cette taxe est réclamée auprès de toute personne possédant un terrain constructible, un appartement, une maison individuelle ou même un terrain non constructible c’est-à-dire les étangs, les carrières, les mines ou les marais salants. Cependant, on peut également prétendre à l’exonération sous certaines conditions liées à l’âge, à l’habitation, aux revenus et aux modalités d’occupation du logement. Son calcul est alors très différent de la taxe d’habitation. Comme il englobe différentes propriétés, le propriétaire peut être aussi bien un particulier, une entreprise, une société commerciale ou une société civile immobilière. La taxe d’habitation et taxe foncière sont donc deux impôts locaux bien distincts. Par ailleurs, le calcul de la taxe d’habitation et taxe foncière peuvent tous deux être réalisé sur une même plateforme sur internet.

Assurance habitation

Un appartement, une maison individuelle ou un bâtiment constitue le patrimoine de toute une vie pour nombreux d’entre nous. De ce fait, il n’est surtout pas concevable qu’un sinistre quelconque ou qu’un accident vienne nous arracher le bien pour lequel nous avons travaillé durant des années. C’est dans ce cadre que l’assurance habitation constitue une obligation pour tous, qu’il soit propriétaire ou locataire. Les assureurs proposent alors toutes sortes de garanties allant des garanties de base aux garanties supplémentaires. Même en faisant très attention à vos locaux, les divers accidents peuvent survenir à tout moment. Dans ce cas, comment l’indemnisation se passe-t-elle? D’abord, les victimes à savoir les tiers seront les premiers à être dédommagés dans le cadre de la responsabilité civile. Néanmoins, cette indemnisation dépendra de votre niveau de couverture auprès de votre assureur. Ensuite, vous pourrez être dédommagé pour la perte de vos biens en fonction de la formule que vous aviez choisie. Cependant, la couverture peut être plus intéressante si vous avez pensé à souscrire une assurance complémentaire pour vos biens de valeur. La résiliation de cette assurance est possible chaque année 2 mois avant l’échéance de ce dernier. En effet, même si l’assuré n’apporte aucun motif à sa décision, il est de l’obligation de l’assureur de l’accepter. Néanmoins, il peut aussi arriver que l’assuré veuille résilier son assurance pour divers motifs tels que le changement de situation ou la vente du bien en question. Dans ces cas, il peut faire part à l’assureur de sa décision dans les 3 mois qui suivent l’événement. Un mois après la réception de votre lettre par l’assureur, votre assurance sera résiliée. Vous pouvez alors être remboursé en fonction de la cotisation que vous aviez déjà payée.

Notaire pour l’achat d’une maison 06

Un notaire est un officier public qui a pour fonction de recevoir et rédiger les actes et les contrats afin de les authentifier. Comme l’achat ou la vente d’un bien immobilier nécessite l’assistance d’un professionnel, vous êtes libre de choisir votre notaire pour l’achat d’une maison 06. Puisqu’il est possible de le choisir, autant faire appel à un professionnel qui dispose de toutes les qualités et les compétences requises. Préférez donc un notaire qui soit disponible pour répondre à toutes vos questions que cela soit par rendez-vous, au téléphone ou par e-mail. C’est un fait crucial pour le bon déroulement d’une transaction. Il doit être efficace en définissant avec vous les différentes étapes à passer pour votre cas. Toutefois, si vous avez choisi le mauvais notaire, n’ayez crainte, vous pouvez changer de notaire tout au long du processus d’achat.

Articles de la même catégorie :