Dans Finance

Courtier en rachat de prêt

Certes, il est très pratique de contracter des prêts auprès des organismes financiers afin de permettre diverses dépenses ou démarrer un projet sans trop attendre. Par contre, ces sommes doivent être mensuellement remboursées sur une certaine durée. Les mensualités peuvent alors devenir très pesantes et vos échéanciers prêter à confusion. Si vous vous sentez concerner par ce problème, optez pour le rachat de prêt pour retrouver un bon pouvoir d’achat. Ce type de procédé a pour vocation de regrouper vos emprunts pour n’en faire qu’un seul prêt. Cela permettra d’alléger la mensualité à régler. Toutefois, il faudra savoir vers qui vous tournez pour avoir une solution adaptée à votre situation. Une chose qui n’est pas souvent aisée surtout comme il y a énormément d’offres sur le marché. Il est donc clairement plus judicieux de vous adresser à un courtier en rachat de prêt. Plus précisément, le courtier en rachat de prêt a pour objectif de vous trouver un organisme en rachat de crédit qui peut vous proposer les meilleurs taux, en savoir plus sur : http://www.toppret.com/ . Comme c’est un professionnel qui évolue exclusivement dans ce domaine, il sera en mesure de vous trouver plus rapidement un bon prestataire. Pour cela il compare différentes offres et se chargera donc de mener des investigations, réalise la négociation avec l’organisme financier et la finalisation du dossier. Autrement dit, il s’occupe de tout pour vous. Toutefois, il faudra faire attention à certains courtiers qui sont en relation avec certains organismes bancaires. Ces derniers auront donc tendance à vous rediriger vers un établissement financier plutôt qu’un autre même si celui-ci propose un contrat moins avantageux pour vous. Tournez-vous plutôt vers un courtier en rachat de prêt qui opère de manière transparente.

Rachat de crédit Nice

Pour arrêter de cumuler les mensualités, adopter le rachat de crédit Nice vous permettra d’être titulaire d’un prêt unique. En d’autres termes, vous n’aurez plus qu’à payer une seule mensualité auprès d’un seul organisme financier. L’intérêt est donc de pouvoir mieux gérer votre budget et le délai de remboursement. Ainsi, vous ne serez pas amené à devoir souscrire de nouveaux prêts afin de rembourser vos crédits en attentes. Sachez alors que le délai de remboursement peut aller de 1 à 12 ans s’il s’agit du regroupement de prêts à la consommation et de 5 à 30 ans lorsqu’il est accompagné d’un crédit immobilier. Cependant, il est à noter que le coût global du crédit sera plus élevé si la durée du prêt est plus longue. Par ailleurs, il vous fera profiter de taux 3 fois moins cher que les crédits revolving. À ce sujet, les organismes prêteurs peuvent vous proposer différents types de taux avant la signature de votre contrat. Vous avez donc la possibilité d’opter pour le taux fixe qui restera le même du début à la fin de l’échéance de prêt ; le taux variable qui varie chaque année en fonction d’un indice bien précis ou encore le taux effectif global qui englobe le coût global de votre emprunt incluant donc les frais de dossier, l’assurance et la garantie. Après la signature d’une offre, vous aurez droit à 7 jours pour vous rétracter.

Renégocier son taux pour plus d’économie

Renégocier son taux pour plus d’économie est une belle alternative au rachat de crédit. Comme les taux de crédits changent continuellement, il est préférable de revoir ses conditions de remboursement auprès de son établissement bancaire. Il s’agit donc de renégocier les modalités de remboursement d’un crédit afin d’avoir un taux d’intérêt moins important et un délai plus court, ou au contraire plus long pour alléger les mensualités. Ce procédé vise donc à modifier vos modalités et non de le remplacer par un nouveau crédit comme pour le cas du rachat de crédit. Le nouveau contrat doit alors stipuler un échéancier détaillé avec les nouvelles mensualités ainsi que les conditions et modalités de la variation du taux. Le taux effectif global du prêt et le coût du prêt devront être également mentionnés. Vous disposez alors d’un délai de 10 jours pour bien réfléchir avant validation du nouveau contrat. Cette renégociation jouera en votre faveur si la différence entre votre taux d’intérêt actuel et le nouveau taux est d’au moins 1 point et si le reste à rembourser représente encore une somme importante.

Articles de la même catégorie :